Portage salarial VS auto-entrepreneur : quel statut choisir ?

Article publié le 9 juin 2023
Pourquoi le portage salarial est-il un statut intéressant ?

Selon l’INSEE, le nombre total de créations d’entreprises en 2021 s’est élevé précisément à 995 868, enregistrant une augmentation de 17,4% par rapport à l’année précédente. Cette croissance est d’autant plus remarquable, puisque 2020 avait déjà connu une année record avec près de 850 000 entreprises créées.

Pour les consultants, indépendants ou freelances qui souhaitent développer leur activité, il est souvent délicat de choisir entre créer sa propre entreprise en tant qu’auto-entrepreneur ou exercer son activité au sein d’une entreprise de portage salarial. Ces deux statuts présentent des différences notables. Notre équipe d’experts vous propose un tour d’horizon des deux statuts pour vous aider à vous lancer.

Portage salarial vs auto-entrepreneur : deux statuts différents

Le portage salarial et le statut d’auto-entrepreneur sont deux statuts distincts. Le consultant en portage salarial, que l’on peut également appeler « salarié porté », est embauché par une société de portage salarial, ce qui lui permet de réaliser des missions de manière autonome pour ses propres clients. De l’autre côté, l’auto-entrepreneur est un travailleur indépendant qui exerce sous le régime spécifique de l’auto-entrepreneur, également connu sous le nom de micro-entrepreneur. Ce statut correspond à un régime particulier au sein de l’Entreprise Individuelle (EI).

Les avantages du portage salarial, forme d’emploi en vogue !

Retour sur la définition du portage salarial

Afin d’avoir une meilleure compréhension des distinctions entre portage salarial et statut d’auto-entrepreneur, il convient de comprendre en quoi consiste ce statut de salarié porté. Si vous souhaitez avoir une vision plus détaillée, vous pouvez découvrir notre article sur le portage salarial.   

Le portage salarial implique quatre acteurs principaux :

  • Le salarié porté : C’est le consultant/freelance qui fait appel à une entreprise de portage salarial afin de faciliter la relation avec ses clients. Il exerce son activité de manière autonome tout en bénéficiant d’un statut salarié et d’une protection sociale.
  • L’entreprise de portage salarial : c’est l’entité qui embauche le salarié porté. Elle joue un rôle essentiel en encaissant les honoraires perçus par le salarié porté auprès de ses clients et en les reversant sous forme de salaire au salarié. L’entreprise de portage se charge également des aspects administratifs et comptables liés à l’activité du freelance.
  • L’entreprise cliente : c’est l’entreprise ou l’organisation qui fait appel au salarié porté pour réaliser une mission spécifique. L’entreprise cliente bénéficie ainsi des compétences et de l’expertise du salarié porté pour une durée déterminée.
  • L’État et les organismes sociaux : Ce sont les entités auxquelles l’entreprise de portage salarial verse les cotisations sociales liées au salaire du salarié porté.  . Cela garantit que le salarié porté bénéficie d’une protection sociale adéquate. En parallèle, la société de portage paie ses impôts comme toute entreprise. Ainsi le freelance, salarié porté, est en règle sur l’aspect fiscal de son activité. Il lui suffira de faire annuellement sa déclaration d’impôt sur le revenu comme tout salarié.

Concrètement, le portage salarial permet à un travailleur indépendant de bénéficier d’un contrat de travail en tant que salarié, que ce soit en CDD (Contrat à Durée Déterminée) ou en CDI (Contrat à Durée Indéterminée), tout en conservant sa liberté et son autonomie dans l’exercice de son activité professionnelle.

Cette forme de collaboration présente des avantages spécifiques pour les freelances ou consultants qui souhaitent allier sécurité et flexibilité, en leur permettant de bénéficier d’un statut salarial tout en conservant une certaine indépendance dans la réalisation de leurs missions.

Le portage salarial permet de bénéficier du statut de salarié.

L’un des points forts du statut de consultant en portage salarial est qu’il bénéficie du statut de salarié. Cela signifie qu’il n’a pas besoin de créer une structure juridique spécifique pour exercer son activité. Il peut ainsi commencer à travailler dès qu’il obtient sa première mission et signe un contrat de portage salarial avec la société de portage. On vous en dit + ici : https://www.altros.fr/je-suis-consultant/

En tant que salarié, le consultant en portage salarial profite d’une couverture sociale complète. Cela comprend des droits futurs grâce à des cotisations pour une assurance prévoyance, une mutuelle d’entreprise, l’assurance chômage, ainsi que l’affiliation aux caisses de retraite des cadres et des non-cadres.

Meilleure gestion du temps et des tâches administratives

L’un des avantages majeurs du statut de salarié en portage salarial est la réduction des obligations administratives pour le consultant. En effet, la gestion d’une entreprise implique de nombreuses tâches administratives telles que la facturation, la comptabilité, le paiement des charges sociales et fiscales, et bien d’autres.

En optant pour le portage salarial, ces responsabilités administratives sont prises en charge directement par l’équipe de la société de portage. Cela signifie que le salarié porté peut se concentrer pleinement sur son activité professionnelle, sans avoir à s’inquiéter de la gestion administrative. Cette simplification administrative permet de gagner du temps et d’éviter les contraintes liées à la création et à la gestion d’une entreprise.

Un chiffre d’affaires sans limitation en portage salarial

L’un des avantages majeurs du statut de salarié en portage salarial est l’absence de limite de chiffre d’affaires annuel. Contrairement au régime auto-entrepreneur, qui a une spécificité importante avec un plafonnement du chiffre d’affaires, le portage salarial n’impose pas de seuil maximum.

Selon la réglementation en vigueur, en 2023, le chiffre d’affaires annuel pour les auto-entrepreneurs dans le domaine des prestations de services est fixé à 72 500 €. Dépasser ce seuil expose l’auto-entrepreneur à la perte des avantages de son statut. En revanche, en optant pour le portage salarial, cette limite de chiffre d’affaires n’existe pas, offrant ainsi une plus grande flexibilité et une possibilité de croissance sans contraintes.

Avantage fiscal : récupération de la TVA sur les achats en portage salarial

Le statut de salarié porté en portage salarial présente un avantage fiscal notable par rapport à l’auto-entrepreneur. Contrairement à ce dernier, le consultant a la possibilité de récupérer la TVA sur ses frais professionnels.

Dans son activité en portage, l’indépendant peut avoir des frais de mission et des frais de fonctionnement. En tant que salarié porté, le consultant peut sur certains achats faire établir la facture au nom de la société de portage salarial, ce qui lui permet de déduire la TVA sur ces achats. Cela peut représenter une économie significative pour le consultant, notamment sur les dépenses liées à son activité professionnelle.

Accompagnement personnalisé et dynamique chez Altros, expert du portage salarial

Chez Altros, nous mettons un point d’honneur à offrir à nos consultants portés un accompagnement personnalisé et une véritable dynamique de réseau. Nous croyons en l’importance de créer un environnement propice à leur épanouissement professionnel.

En rejoignant notre entreprise de portage salarial, nos consultants ont accès à une gamme étendue de formations et d’événements spécialement conçus pour favoriser le développement de leur réseau professionnel et de leurs compétences. Par ici : https://www.altros.fr/nos-formations/

De plus, nous offrons à nos consultants un accompagnement sur mesure, adapté à leur profil et à leurs besoins. Nous comprenons que chaque consultant est unique et que leurs objectifs professionnels peuvent varier. C’est pourquoi nous nous engageons à fournir un soutien personnalisé pour les aider à atteindre leurs ambitions.

Chez Altros, nous considérons que le portage salarial ne doit pas se limiter à offrir un cadre sécurisé et des avantages sociaux. Nous voyons cela comme un outil de développement professionnel et nous nous efforçons de créer les meilleures conditions possibles pour permettre à nos consultants de s’épanouir pleinement dans leur activité. Vous pouvez d’ailleurs découvrir notre experthèque ici :  https://www.altros.fr/notre-expertheque/

L’accès à la formation professionnelle en portage salarial.

Un autre atout du portage salarial et non des moindres est l’accès à la formation continue. Certes, le micro-entrepreneur verse un montant au titre de la formation professionnelle (un pourcentage en fonction du chiffre d’affaires). Mais dans la réalité, quand le micro-entrepreneur sollicite son fonds de formation pour une prise en charge du cout de la formation, cela se traduit bien souvent en retour par une somme forfaitaire faible qui ne lui permet pas de financer la formation.

En portage salarial, comme n’importe quel salarié, vous avez accès à des financements via l’OPCO (Opérateur de Compétences) de l’entreprise. Cela permet de prendre en charge bien souvent la totalité du cout de la formation. Les possibilités de se former en portage salarial sont beaucoup plus importantes que dans le statut d’auto-entrepreneur.

Chez Altros, on vous accompagne sur ce volet formation car on sait que se former est un facteur pour sécuriser son parcours professionnel. On propose des formations généralistes liées à la posture du consultant mais on vient aussi chercher les salariés portés sur leurs besoins métier pour qu’ils puissent régulièrement monter en compétences et faire face aux besoins émergents de leurs missions et du contexte professionnel.

Portage salarial : quels avantages par rapport au statut auto-entrepreneur ?

Les avantages du statut auto-entrepreneur pour les freelances

Retour sur la définition du statut auto-entrepreneur

Depuis sa création en 2008, le régime auto-entrepreneur, également appelé micro-entrepreneur, connaît un engouement considérable en France. Avec plus d’un million d’auto-entrepreneurs à ce jour, ce statut a suscité un vif intérêt dans le domaine de l’entrepreneuriat. Mais qu’est-ce qui explique cet engouement et en quoi ce statut peut-il être avantageux par rapport au portage salarial ? Et dans quelles situations peut-il être préférable ?

Pour rappel, le régime auto-entrepreneur a été mis en place dans le but de simplifier les démarches administratives pour les entrepreneurs. Il offre des avantages tels qu’une comptabilité simplifiée, des formalités de création d’entreprise allégées et un régime fiscal avantageux. Les auto-entrepreneurs bénéficient d’une franchise en base de TVA, ce qui signifie qu’ils ne sont pas tenus de facturer la TVA à leurs clients (seuil de 36 800€ ou 91 900€ en fonction du régime retenu), mais ne peuvent pas récupérer la TVA sur leurs dépenses professionnelles. De plus, ils peuvent bénéficier d’un régime social simplifié avec des cotisations sociales calculées en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Cependant, le choix entre le régime auto-entrepreneur et le portage salarial dépend de plusieurs facteurs tels que le niveau de revenu attendu, la nature des activités exercées et les besoins en termes de protection sociale. Le portage salarial offre une couverture sociale plus complète, y compris une assurance chômage et des cotisations plus élevées pour les régimes de retraite, tandis que le régime auto-entrepreneur peut être plus adapté pour des activités indépendantes à faible revenu ou pour tester une activité sans investissement initial important.

Est-ce que le statut d’auto-entrepreneur offre plus d’indépendance ?

Lorsqu’on compare le statut de salarié porté en portage salarial et celui d’auto-entrepreneur, une question est posée régulièrement, celle de l’indépendance.

D’un côté, le salarié porté bénéficie d’une certaine autonomie dans l’exercice de son activité, mais il reste néanmoins responsable devant son employeur, la société de portage. Il doit se conformer aux conditions et aux obligations contractuelles établies par cette dernière. En revanche, l’auto-entrepreneur jouit d’une indépendance totale mais devra gérer son activité de A à Z.  Cette flexibilité lui offre une plus grande liberté d’exploration et d’adaptation aux besoins du marché. Il est important de prendre en compte cette différence d’indépendance entre le statut de salarié porté en portage salarial et celui d’auto-entrepreneur lorsqu’on évalue les avantages et les inconvénients de chaque statut. Cela permet aux indépendants de choisir le statut qui correspond le mieux à leurs aspirations et à leurs attentes en termes d’autonomie et de diversité d’activités.

Le choix du statut a son importance selon la clientèle visée en portage salarial

On peut aussi prendre comme un des critères de choix de son statut le type de clients avec lesquels le freelance souhaite et développe son activité. Si l’indépendant se tourne vers les clients de particuliers ou des petites associations, la micro-entreprise est plus adaptée. Si, en revanche, le freelance cible les entreprises (de la TPE aux grands comptes), les collectivités territoriales, … alors le portage salarial est un statut plus adéquat. En effet, les entreprises et entités juridiques ont des services achats qui définissent des règles pour référencer leurs fournisseurs. Le freelance en portage salarial a plus de chances de pouvoir intervenir en mission avec des entreprises que des micro-entrepreneurs. En étant salarié porté, vous bénéficiez de la notoriété, de l’antériorité et de la solidité financière de votre société de portage salarial pour être référencé comme fournisseur par les servies achats ce vos clients.

La question de la rémunération

Un avantage notable du statut d’auto-entrepreneur par rapport au consultant en portage salarial réside dans la possibilité de bénéficier d’une rémunération plus conséquente. Une rémunération immédiate plus conséquente et peu de protection sociale ou une rémunération un peu moindre avec une couverture sociale maximale : tout dépend de l’objectif visé et des attentes du freelance.

Tout d’abord, contrairement au salarié porté, l’auto-entrepreneur n’est pas tenu de payer des frais de gestion à une société de portage. D’ailleurs, chez Altros, on est 100% transparent sur ce point. Simulez votre salaire : https://www.altros.fr/simuler-votre-salaire-en-portage-salarial/.

En contrepartie, le freelance est responsable de sa propre gestion administrative et financière. De plus, les cotisations sociales et les charges fiscales sont généralement moins élevées pour l’auto-entrepreneur par rapport à ce que la société de portage doit reverser. Cependant, il convient de noter que la couverture sociale de l’auto-entrepreneur est moins étendue, avec l’absence de prévoyance, de mutuelle et d’assurance chômage, ainsi que des cotisations plus faibles aux régimes de retraite.

Il est important de mentionner que cet avantage financier peut se transformer en un inconvénient au fil des mois, en raison du plafonnement du chiffre d’affaires inhérent au régime de l’auto-entrepreneur. En effet, l’auto-entrepreneur est soumis à des limites de revenus annuels au-delà desquelles il risque de perdre les avantages liés à ce statut. Cela peut limiter la croissance et les perspectives de revenus à long terme.

L’auto-entrepreneur peut accéder à davantage de métiers

Il est important de noter que le portage salarial n’est pas accessible à tous les métiers. On a d’ailleurs écrit un article sur le sujet : https://www.altros.fr/quels-sont-les-metiers-concernes-par-le-portage-salarial-en-2023/.  En effet, certaines professions sont exclues du portage salarial, notamment les métiers faisant l’objet d’une réglementation particulière comme les services à la personne (gardes d’enfant à domicile, les auxiliaires de vie sociale, …), les avocats, les comptables, les médecins, …

Ces restrictions visent à garantir la qualité des services fournis dans le cadre du portage salarial et à respecter les exigences légales propres à chaque profession. Malgré cela, de nombreux métiers peuvent être portés, la nuance est parfois fine et subtile. Il est donc important de vérifier auprès de la société de portage salarial si votre métier est éligible au portage salarial.

Le cumul de micro-entreprise et de portage salarial : une option à considérer

Si vous êtes encore indécis après la lecture de cet article, sachez qu’il est possible de cumuler les deux statuts, micro-entrepreneur et salarié porté, pour maximiser les avantages de chaque régime !

Certains travailleurs indépendants optent en effet pour cette approche hybride en facturant certains clients sous le statut d’auto-entrepreneur et d’autres via une entreprise de portage salarial. Cette stratégie leur permet de bénéficier des revenus provenant du statut de salarié porté tout en exploitant une activité non salariée complémentaire.

Cette combinaison leur offre plusieurs avantages. D’une part, elle leur permet de profiter des avantages du régime de portage salarial, tels qu’une couverture sociale plus complète, une protection en cas de chômage et des cotisations retraite plus élevées. D’autre part, en conservant leur statut d’auto-entrepreneur, ils peuvent bénéficier de la simplicité administrative et du régime fiscal avantageux de ce régime. De plus, cette approche leur permet d’éviter d’atteindre les plafonds de chiffre d’affaires fixés pour le statut d’auto-entrepreneur, ce qui leur donne une plus grande flexibilité dans leur activité.

Il est important de noter que cette option de cumul de statuts nécessite une gestion rigoureuse et une bonne connaissance des règles spécifiques à chaque régime.

En résumé, le cumul de micro-entreprise et de portage salarial peut constituer une stratégie intéressante pour tirer parti des avantages de chaque statut et optimiser vos revenus tout en maintenant une certaine flexibilité dans votre activité professionnelle.

Optez pour l’accompagnement d’une société de portage salarial reconnue !

Chez Altros, nous sommes fermement convaincus que l’accompagnement est essentiel pour assurer le succès de nos consultants portés. Nous mettons tout en œuvre pour vous soutenir à chaque étape de votre parcours en portage salarial, depuis la signature de votre contrat jusqu’à la gestion de votre facturation et de votre comptabilité. Notre équipe de professionnels chevronnés est là pour répondre à toutes vos questions et vous guider vers la réussite de vos projets.

Nous croyons en l’importance de la confiance mutuelle, c’est pourquoi nous sommes transparents sur tous les aspects de notre offre de portage salarial. Notre équipe, à taille humaine, s’engage à vous fournir des informations claires et précises sur notre offre.

Pour vous aider à ajuster et calculer rapidement votre salaire, nous mettons à votre disposition notre simulateur en ligne comme nous l’avons mentionné. Cependant, nous comprenons que chaque projet est unique et nécessite une approche personnalisée. C’est pourquoi notre équipe est là pour travailler avec vous sur une simulation plus précise, prenant en compte vos spécificités et vos objectifs. Nous sommes à votre écoute pour répondre à toutes vos questions et vous aider à comparer notre offre à celle de nos concurrents.

Chez Altros, nous sommes engagés à fournir un accompagnement complet et de qualité à nos consultants portés.

Faites confiance à une société de portage salarial reconnue et laissez-nous vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Label PEPS

label portage salarial peps

Altros, membre du syndicat PEPS
(Professionnel de l’Emploi en Portage Salarial)

Copyright © 2024 - Altros

Participez à nos sessions d'information !

Chevron

Participez à un de nos points informations !

Vous hésitez ?
Découvrez le portage salarial tout en ayant des réponses personnalisées à vos besoins.

Illustration Webinaire
Retour en haut